Volume


SAINT-JORIOZ (🗳️MUNICIPALES 2020) Michel Béal candidat : « L’enjeu majeur ? Un transport en site propre ! » (🔊PODCAST)

Le 05/01/2020 - 1600 vues

Par Mathieu HUTIN | RĂ©dacteur en Chef

Michel Béal avait prévenu peu avant les fêtes, il lancera sa campagne début janvier. Comme un tour de chauffe avant les confrères de la presse écrite, il nous reçoit en premier dans une brasserie du centre-ville de Saint-Jorioz ce samedi matin pour officialiser ce qui n’est pas une surprise : sa candidature comme tête de liste pour un troisième mandat de Maire du bourg centre du Laudon.

L’interview a été préparée par le Maire sortant qui nous promet en introduction avoir l’énergie, la santé et la passion pour se présenter aux urnes. Ce qui n’est pas le cas de toute l’équipe sortante. Dix élus sortants l’accompagnent pour la nouvelle campagne. Mais pas de négativité à en tirer, ce ne sont pas des défections. Les dix-sept sortants passent la main pour des raisons très personnelles voir des fatigues d’engagement compréhensibles pour le Maire qui nous confie dans le même temps qu’un renouvèlement est apprécié des électeurs.

« On termine une belle période, un beau mandat avec unanimité sur tous les grands sujets : aménagement général, PLU, aménagement du centre, mobilité, motion votée par rapport au projet LOLA (Liaisons Ouest du Lac d’Annecy) » Michel Béal de remercier d’entrée son équipe sortante, de confier des regrets sur quelques figures de proue de sa future ex-équipe, sans toutefois citer de noms.

L’élu égrène les projets/promesses à finir et à venir. Au niveau communal d’abord. « Il s’agit de continuer à aménager le centre et les deux rond points sur la RD 1508. Mettre dans ce secteur l’accent pour les piétons et les vélos. Depuis 12 ans, la municipalité a à cœur de rattraper le retard en matière de rénovation des voiries. Trois routes sont programmées pour rentrer en chantier en cas d’élection, la route de la Tuilerie, la route de la Tire et la route de Lornard. Côté bâtiments publiques : La Mairie est à finir, le restaurant scolaire sera adapté. Au niveau de l’entente des communes du Laudon (comprenez l’ancienne intercommunalité) : le second gymnase actuellement à l’étude (et en débat avec les voisins) est à vocation de tout le territoire de l’ancienne interco du Laudon », c’est déjà une promesse de campagne. Le projet de salle de spectacle à l’ancienne colonie de l’UCPA fait également partie du paquet cadeau. Même si pour le moment le choix d’une rénovation à un coût maitrisé s’oppose à une destruction/reconstruction très couteuse mais plus pratique dans la finalité ; le tout dans un contexte juridique compliqué de par la situation géographique du lieu. Michel Béal évoque enfin les projets au niveau de l’agglo du Grand Annecy et salue le début d’une aventure. « Le bilan est plutôt positif avec le projet Imagine le Grand Annecy. Les communes sont bien intégrées. Le gros chantier, l’urgence, c’est la mobilité», reconnait volontier Michel Béal qui s’attends à être interpelé en réunion publique sur ce thème.

« Il faut avancer sur le transport collectif. L’étude tramway lancée par l’agglo est une bonne démarche mais il faut du transport en commun en site propre à court terme. La future piscine des Marquisats doit être à portée de main. » Le Maire sortant précise. « Les rives du lac ne sont pas les parents pauvres de l’agglo en termes de transport, la cause est géographique. Pendant les cinquantes dernières années, le défi, c'était l’assainissement et il a été relevé, les élus se sont mobilisés pour garder le lac dans sa pureté. Le travail du Sila est remarquable. » Le candidat reconnait une prise de retard sur le sujet des transports en commun même si la voie verte et les navettes lacustres sont un succès indéniable.

« - Pourquoi Michel Béal est donc le meilleur avocat pour obtenir un transport en commun performant rapidement ?
- Ce sujet ne doit pas être porté par une seule personne. Tout le monde doit être mobilisé et porter le besoin. C’est un enjeu social » confie l’élu qui ne craint pas d’aborder le sujet.

Nous questionnons le Maire sortant sur sa future ancienne opposition, le Rassemblement National ayant renoncé à présenter une liste à Saint-Jorioz, Vincent Lecaillon étant candidat à Annecy. « Une seule liste c’est moins de débat et de démocratie mais cela n’est pas forgé. Il pourrait y avoir d’autres listes. Ce sera l’occasion d’un grand, d’un beau débat pour le territoire.

Michel Béal n’est d’habitude pas très prolixe sur les analyses et les partis pris. Très humainement, il nous confie sentir une période de changement et être inquiet pour le tissu associatif, l’engagement politique et la nécessité de mobiliser les jeunes. « Nous rentrons dans une période de 2 ans d’élections importantes : Municipales, Départementales, Régionales et Présidentielles. On a frôlé la catastrophe dernièrement, il faut comprendre les souffrances et les mouvements syndicaux. » De là à évoquer la couleur de son projet et de son équipe, il n’y a qu’un pas : « Pas d’étiquette politique sur la liste et des gens d’opinions politiques complémentaires. Il reste 3 ou 4 noms à trouver, et la parité est respectée. »

Nous questionnons ensuite l’édile sur le logement dans la commune et la population. Les nouveaux lots immobiliers en bordure de 1508 sont acquis pour moitié comme résidences secondaires. L’autre moitié étant des logements locatifs aidés (imposés à l’époque par le Préfet). Michel Béal reconnait que d’augmenter le chiffre de trente à cinquante pour cent était une bonne chose. Quand nous évoquons le risque d’un devenir de commune dortoir, le candidat précise qu’il y a 1000 emplois à Saint-Jorioz, dont des entreprises fleurons et les commerces du centre qui dynamisent la bourgade. « L’idée est continuer avec un fort taux de logements locatifs aidés, pour rajeunir la population et d’aider l’accession sociale. Il y a maintenant des outils. »

La fin de l’entretien transpire l’expérience de deux mandats menés tambours battants : « Ce n’est pas un défi personnel, je me présente pour la commune. Le Maire est l’élément central d’une commune, c’est surement le mandat le plus difficile. Les habitants voient et peuvent juger l’action de leur Maire tous les jours. Un Maire qui ne travaille pas, ça se voit très rapidement.» Michel Béal terminera en nous confiant faire confiance aux électeurs car « Ils ont toujours raison ».

Photos: Archives H2O



Sons liés à cet article

Michel Béal, candidat aux élections municipales à Saint-Jorioz


AutreS actualités pour :

ANNECY | Un onzième cygne dévoré !

Le 29 Janvier 2020

Un nouveau cygne a été retrouvé mort sur le Pâquier ce matin. Il s'agirait d'une attaque de canidés, donc d’un renard ou d’un chien.

H2O

TALLOIRES-MONTMIN | Guide Michelin : Une Ă©toile au Col de la Forclaz !

Le 27 Janvier 2020

Le Guide Michelin vient de révéler ce lundi son nouveau classement des restaurants étoilés français.

H2O

ANNECY | Alerte pollution : restrictions CRIT’AIR activées.

Le 24 Janvier 2020

A partir de ce samedi, la municipalité d’Annecy a décidé de mettre en place la circulation différenciée en centre-ville (intérieur de la rocade) pour une durée encore indéterminée.

H2O

SEVRIER | (🗳️MUNICIPALES 2020) Bruno Lyonnaz conduira la liste des sortants !

Le 21 Janvier 2020

Si l'on sait depuis un moment que Jacques Rey n'est pas candidat à sa succession, la question de la personne choisie pour conduire la liste des sortants devenait récurrente sur la rive ouest du lac ces derniers jours...

H2O

FAVERGES-SEYTHENEX | (🗳️MUNICIPALES 2020) Anne-Marie Bernard candidate !

Le 20 Janvier 2020

Une troisième liste pour les municipales à Faverges Seythenex vient de se faire connaître...

H2O

DOUSSARD | Opération de recherche de personne disparue

Le 20 Janvier 2020

Les gendarmes de la brigade cynophile d'Annecy, appuyés par leurs collègues du PGHM d'Annecy et des enquêteurs ont mené une opération ce matin à Doussard...

H2O

DOUSSARD | Le Comité des fêtes du Bout du Lac en bout de course

Le 20 Janvier 2020

Le Comité des Fêtes du Bout du Lac (Doussard, Chevaline, Lathuile) a tenu ce vendredi son assemblée générale et a profité de l’occasion pour tirer la sonnette d’alarme après 41 ans d’existence.

H2O

ANNECY | LA ville de France "oĂą il fait bon vivre"

Le 19 Janvier 2020

La Venise des Alpes caracole en tête des 34 841 communes étudiées par l'association "Villes et villages où il fait bon vivre".

H2O

ANNECY | Ville où il fait bon vivre : Les coulisses d’un coup médiatique.

Le 19 Janvier 2020

Difficile de passer à côté de l’info clé de ce dimanche, le JDD publie en exclusivité un classement réalisé par l'association « Villes et villages où il fait bon vivre ».

H2O

ANNECY | (🎥VIDÉO) L’Amiral est arrivé ! Le témoignage de Céline qui l’a déjà piloté !

Le 18 Janvier 2020

Six heure pétantes, l’énorme masse blanche couverte d’une bâche bleue...

H2O