Volume


[ENQUÊTE] Incendie de la Mairie d’Annecy : les « 5 minutes » qui changeaient tout ?

Le 14/01/2020 - 2830 vues

Par Mathieu Hutin | Rédacteur en Chef

Deux mois jour pour jour après le terrible incendie qui a ravagé l’Hôtel de Ville d’Annecy, la charpente calcinée a presque totalement disparu, mais le bâtiment est loin d’être hors d’eau. Retour sur le drame qui a attristé l’ensemble des Annéciens l’an dernier.

Notre enquête débute il y a plusieurs semaines, quand une source très proche du personnel municipal nous affirme : « Cinq minutes ont été perdues dans la gestion du départ de feu. Un ou plusieurs agent(s) a (ont) vu de la fumée blanche. Il(s) a (ont) refermé la porte. Cinq minutes plus tard, la fumée était noire, il était trop tard. »

Une version que nous mettons en parallèle au récit de Jean-Luc Rigaut, Maire d’Annecy, dans son allocution au personnel municipal le 15 novembre dernier, salle Eugène Verdun, à Bonlieu. Ce jour-là, juste avant de rencontrer la presse au côté du Préfet et du contrôleur général du SDIS, le Maire d’Annecy prend la parole face au personnel, quelques larmes lui échappent : « (…) Je veux prendre à témoin Olivier Basuyaux (Directeur Général adjoint des services techniques NDLR) qui était hier soir malheureux. Il me dit : C’était moi. J’suis sorti, j’ai vu l’armoire en feu. Le temps que je sorte, j’ai d’abord appelé la vidéo pour qu’on lance l’alarme. Quand je suis revenu, c’était tout en flamme. Il était tout désespéré. L’extincteur, je fais ? Je fais quoi ? Et donc voyez ! Chacun se sent un peu, un petit bout de soi responsable de ce qui s’est passé. Mais en fait non c’est collectif. Voilà, il s’est passé ça et aujourd’hui nous en sommes là. (…) »

Très rapidement, plusieurs sources proches du dossier viendront confirmer la thèse de la perte de « 5 minutes » perdues dans la gestion du départ de feu. Nous cherchons alors à comprendre. Y’a-t-il un ou des témoins avant les faits rapportés par Olivier Basuyaux dans le discours de Jean-Luc Rigaut ? Les fameuses « 5 minutes » évoquées par notre premier contact correspondent-elles au temps entre la découverte de l’événement et le coup de fil aux pompiers ?

Nous nous tournons vers le parquet d’Annecy pour poser ces questions et en savoir plus. L’idée d’un article pour taire une rumeur publique est envisagée à la rédaction et est évoquée avec le magistrat. Véronique Denizot, Procureure de la République nous répondra d’abord sur l’aspect pénal du dossier en précisant que l’enquête n’en est qu’au début : « C’est un feu électrique accidentel, il n’y a pas de défaut d’entretien. En l’état actuel, il n’y a pas de responsabilité pénale dans ce dossier. Sur l’aspect civil, le dossier n’en n’est pas encore là. Je tiens à préciser que nul n’est tenu de s’attaquer à un incendie. Il faut donner l’alerte certes, mais on ne peut reprocher à aucun personnel de n’avoir pas utilisé un extincteur si tel avait été le cas dans cette affaire. » Nous recentrons sur la question suivante : « Avez-vous, dans le dossier, un témoignage ou la preuve que « 5 minutes » ont été perdues dans la gestion du début du drame ? » Madame la Procureure répond : « Je ne veux ni confirmer, ni infirmer cette information. » 

Avec ces éléments rassemblés, retour du côté municipal. Eric Guttierez, Directeur de la Communication semble tomber de sa chaise au récit des éléments collectés : « Ce n’est pas la version que j’ai eu mais je n’y étais pas. Quand j’ai été évacué alors que se tenait une réunion, je n’avais pas pris la mesure de l’événement, comme l’ensemble des personnels qui ignoraient le drame qui se jouait. A l’heure actuelle, le dossier fait état d’un incendie accidentel. Les assurances vont indemniser. En ce moment, les différentes compagnies négocient les parties à assumer par chacune. Si il y a une autre vérité, elle doit être connue. Je suis attaché à la liberté de la presse. »

Un témoignage anonyme d’un pompier ne permettra pas de lever le doute sur les « 5 minutes perdues » que plusieurs affirment : « La première équipe est arrivée très rapidement après l’appel. Mon collègue qui est arrivé en premier à vidé un extincteur dans l’armoire électrique. Il n’y avait plus de flammes. Des caméras thermiques ont été utilisées pour vérifier que le feu ne couvait pas. A ce moment précis, il savait que si le feu s’était étendu et déplacé dans les gaines techniques, ça allait partir en live ! On savait qu’un incendie dans l’Hôtel de Ville pouvait prendre une grande ampleur, c’est pour ça qu’un plan d’intervention a été mis en place. Sans qu’elle émette un avis défavorable, la commission de sécurité avait pointé du doigt le choix d’installer le PC de vidéosurveillance à cet endroit du bâtiment. » Le pire endroit à choisir pour ce pompier qui n’en reste pas là : « Il y avait un grand volume sans cloisons et portes coupe-feu donc pas suffisamment compartimenté et on avait identifié du bois à proximité des chemins de câbles. Le tout avec au niveau supérieur, un fourre-tout, des archives qui nous ont gênées durant l’intervention. Si les 5 premières minutes ont été perdues, l'incendie aurait pû être évité. Au tout début de notre formation de soldat du feu, on nous apprend la chose suivante : la première seconde, il faut une goutte pour éteindre un feu. La première minute: un verre d'eau. Au bout de 10 minutes, 1 seau... »

L’hôtel de ville d’Annecy est en travaux pour deux longues années durant lesquelles les Annéciens brûleront d’impatience qu’il ne retrouve sa superbe.



AutreS actualités pour :

BAUGES | Les gendarmes interrompent une fête en pleine nature.

Le 01 Décembre 2020

Ils avaient été informés de sons et d’activités témoignant de la tenue d'une fête organisée en pleine nature, dans les environs de la commune d'Allèves.

H2O

AURA | COVID-19 : L'ARS annonce l'existence de 12 clusters suivis dans la région.

Le 25 Juin 2020

L'Agence Régionale de Santé (ARS) d'Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé hier, par voie de communiqué, l'existence de 12 clusters de COVID-19 au sein de la région.

H2O

VAL-DE-CHAISE | Le col de l'épine partiellement rouvert

Le 29 Avril 2020

Bonne nouvelle pour ceux qui doivent rejoindre Serraval, le Bouchet-Mont-Charvin ou la vallée de Thônes depuis les sources du lac d'Annecy...

H2O

SAINT-FERRÉOL | 🎥 (VIDÉO) Fissure, Covid-19 : La RD12 ne rouvrira qu’en juillet !

Le 28 Avril 2020

Suite à un éboulement survenu le 17 mars dernier à Saint Ferréol sur la RD 12 dans le secteur des Essérieux en aval du pont de Leschaux, la circulation est interdite dans les deux sens et des déviations ont été mises en place par le Département de la Haute-Savoie...

H2O

AUVERGNE-RHÔNE-ALPES | La région va distribuer 9 millions de masques aux habitants.

Le 16 Avril 2020

Ce jeudi 16 avril, Laurent Wauquiez (Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes) a annoncé la commande de 9 millions de masques de protection destinés à l'ensemble des habitants de la région. Selon la Région, cette commande sera traitée en grande partie par 8 entreprises locales.

H2O

TALLOIRES-MONTMIN | Le tracteur se retourne, un octogénaire en urgence absolue.

Le 14 Avril 2020

Un homme de 83 ans s’est retourné alors qu’il était au volant de son tracteur au lieu-dit « Le bois » sur la commune de Talloires-Montmin (à la sortie du hameau de Montmin en direction de la tournette).

H2O

CORONAVIRUS | Martin Fourcade et Marc Veyrat avec le collectif "Et Demain" pour les hôpitaux !

Le 08 Avril 2020

Le clip a été diffusé après le journal de 20h de TF1 ce mardi 7 avril et a été repris ensuite par un très grand nombre de chaînes. Difficile de passer à côté tant il tourne en boucle, notamment sur les chaînes infos.

H2O

SILLINGY | Covid-19 à l’EHPAD : 14 morts et un cri de détresse

Le 02 Avril 2020

« Le virus a fait des dégâts ! » Une véritable catastrophe sanitaire se joue dans les ehpad où le virus Covid-19 circule. A Sillingy, 14 résidents sont morts du coronavirus depuis le début de l’épidémie...

H2O

TALLOIRES-MONTMIN | L’air de décollage de Planfait ravagée et incendiée.

Le 29 Mars 2020

À peine croyable, malgré les mesures de confinements, les Chamois Volants rapportent sur leurs réseaux sociaux un comportement totalement irresponsable...

H2O

GRAND-ANNECY | Covid-19 dans les Ehpad, l’étrange communication de l’agglo.

Le 28 Mars 2020

Habités par des valeurs profondes de transparence, nous avons donc décidé en conférence de rédaction, de porter ces deux éléments à votre connaissance...

H2O
1