Volume
Veyrier-du-Lac

VEYRIER-DU-LAC | La préfecture a fixé les dates de l’élection municipale !

Le 22/05/2021 - 1477 vues

Par Mathieu Hutin | Rédacteur en Chef

Photo : Illustration

Après la démission de 13 conseillers municipaux le 17 mai dernier, les habitants de Veyrier-du-Lac doivent retourner aux urnes dans un délai de trois mois. La préfecture de la Haute-Savoie n’a pas tardé à fixer les modalités de tenue du scrutin. Elles ont été rendues publiques il y a quelques heures sur le panneau d’affichage de la mairie. Le premier tour aura donc lieu le 4 juillet prochain et le second tour (s’il y a plus de deux listes encore en lice à l’issue) se tiendrait le dimanche suivant, soit le 11 juillet.

Alors que les Veyrolaines et les Veyrolains se seront prononcés pour élire de nouveaux conseillers départementaux et régionaux les 20 et 27 juin, il faudra retourner au bureau de vote une troisième et peut-être une quatrième fois pour élire des conseillers municipaux. Un scrutin en pleine période estivale et pendant les vacances scolaires. En coulisse, la question de la participation et de la légitimité du résultat interroge déjà. Nous avons cuisiné le maire sortant et un conseiller démissionnaire, et même le choix de la date divise…

Philippe Abrahami pressé de tourner la page Terrier ?

Contacté par nos soins, le conseiller démissionnaire, considéré par certains comme le leader à l’origine de la fronde et du putsch municipal se dit satisfait de ces dates :

« Cette date nous convient bien, c’est rapide, c’est parfait ! »

Alors sera-t-il tête de liste ? Qui est le ou la leader du groupe démissionnaire ? « On va en discuter entre nous et on ne manquera pas de communiquer prochainement. Pour le moment on profite du week-end et du beau temps. Il n’y a pas de leader, il y a 5 adjoints démissionnaires et des soutiens qui ont suivi. »

Thomas Terrier : l’éternelle victime ?

Week-end ensoleillé ou pas, le maire sortant de Veyrier-du-Lac se révèle beaucoup plus prolixe. Thomas Terrier ne mâche pas ses mots quand à ce scrutin à venir, qui semble l’ennuyer :

« Je considère que ces élections sont fabriquées de toutes pièces et ne répondent à aucune problématique concrète. Elles ne viennent trancher aucun sujet d’orientation municipale. Au contraire, elles n’ont pour but que de détruire la dynamique d’une équipe solidaire et efficace. S’agissant de la date, c’est évidemment la pire date possible. Tout a été soigneusement calculé pour nous laisser le moins de chance possible de succès. En effet, en plus de la préparation de la saison touristique et l’accompagnement du déconfinement, nous devions déjà gérer deux scrutins majeurs (les élections départementales et régionales des 20 et 27 juin NDLR). Par ailleurs, comme vous le savez, j’anime depuis le mois de mars les assises de l’eau pour l’agglo du Grand  Annecy et je suis mobilisé par plusieurs conférences territoriales et par une concertation citoyenne. Dans ces conditions, venir nous imposer de reconstituer une liste en 3 semaines puis de faire campagne est totalement inapproprié ! »

Un charge contre la préfecture ?

« Dans ce dossier, chacun prends ses responsabilités. Je respecte le corps préfectoral. Mais à nos yeux, les responsabilités de cette mascarade républicaine incombent totalement aux démissionnaires. S’ils avaient le droit de regretter leur engagement municipal, ils n’étaient pas pour autant obligés d’entraver l’action des collègues qui ont choisi d’assumer dignement cet engagement.
Quand à mon avis sur cette question précise de la préfecture ? Ils doivent composer avec l’obligation d’organiser le scrutin dans les 3 mois suivant les démissions. Pour autant, la situation actuelle ne peut pas être considérée comme offrant un traitement équitable. Toutefois, nous faisons confiance aux électeurs pour se forger une opinion par eux-mêmes et rétablir cette équité dans les urnes. Encore faut-il qu’ils en aient la possibilité en permettant l’existence d'une alternative à celle des démissionnaires.

A vous entendre parler depuis le début de cet échange, vous semblez vous poser comme l’éternelle victime de la situation ? En finalité, ça ne va pas « saouler » les électeurs ?

«  Je ne suis pas une victime. Je compose avec les circonstances. J’ai indiqué que je remettrai mon mandat en jeu. Les élections permettront de démontrer la portée de cet engagement qui a pu être mal compris. Mais en définitive, je pense que c'est surtout cette crise politique montée de toute pièce qui va saouler les électeurs.»

Quelle fiabilité pour ce scrutin ? Les gagnants seront-ils légitimes ?

«  Pour ce qui me concerne, j’ai déjà été crédité à deux reprise d’environ 60% des voix en 2008 (en tant que conseiller municipal NDLR) puis 2020. Je n’ai jamais démissionné d’aucune fonction. Pour l’instant nous ne savons toujours pas exactement ce que veulent ces gens (les démissionnaires NDLR) hormis le fait que l’un ou l’une d’entre eux souhaite à l’évidence prendre ma place. Je vois beaucoup cité le nom de Philippe Abrahami, mais ce dernier m’avait affirmé à plusieurs reprises qu’il ne souhaitait pas être maire. Il semblerait légitime de connaître enfin officiellement le nom de la personne qui est derrière toute cette agitation.

Pour ma part, à cet instant, j’ai surtout une pensée pour toute mon équipe mobilisée dans l’action municipale et en particulier la première adjointe Anne-Violaine Dauer qui démontre à cette occasion toutes les qualités requises pour les responsabilités dont elle a la charge. Nous avons d’ailleurs l’intention de réunir un conseil municipal le 1er juin, en espérant y accueillir à nouveau le public. »

Votre discours laisse entendre que vous serez candidat et tête de liste ?

« Je n’ai rien dit de tel. On m’a souvent fait le grief de poursuivre un objectif individuel alors que ma seule motivation, c’est de permettre la continuité des actions engagées selon la feuille de route de l’équipe « Veyrier Ensemble » qui a été élue le 15 mars dernier. En conséquence, je ne prendrai aucune décision seul mais uniquement au terme d’une consultation de mon équipe, qui est en cours.

Une partie de cette équipe ayant renié ses engagements, il me parait souhaitable d’imaginer une nouvelle équation pour apaiser les esprits et rendre enfin au village toute la discrétion et la sérénité qu’il mérite. »

Nous vous interrogeons simplement sur la date des élections et vous tirez tous azimut ? Pourquoi ?

«  Je suis un homme engagé fort de convictions établies et connues de tous. J’ai été attaqué sur ma personne et j’aurais aimé que l’on puisse débattre des résultats, du bilan et des perspectives concrètes qui intéressent les habitants. Ma personne n’a aucune importance, je n’aurai aucun mal à m’engager autrement si cela devait être la bonne solution. »



AutreS actualités pour Veyrier-du-Lac :

VEYRIER-DU-LAC | La tête de liste des démissionnaires est enfin connue

Le 05 Juin 2021

Se dirige-t-on vers un duel 100% féminin pour l’élection municipale partielle intégrale de Veyrier-du-Lac ?

H2O

VEYRIER-DU-LAC | L’artisan rejette de l’enduit de façade : pollution à la plage de la brune

Le 28 Mai 2021

La couleur « Bora Bora » de l’eau du lac d’Annecy à Veyrier-du-Lac n’avait rien de tropicale et d’exotique ce vendredi 28 mai 2021.

H2O

VEYRIER-DU-LAC | Nouvelle élection municipale à venir après la démission de 13 conseillers !

Le 18 Mai 2021

Est-ce la fin de la crise politique à Veyrier du Lac ?

H2O

VEYRIER-DU-LAC | Coup de théâtre : Le maire ne présentera pas sa démission !

Le 09 Mai 2021

Depuis le 29 mars dernier, une grave crise politique secoue la mairie de Veyrier-du-Lac. Le maire Thomas Terrier est pointé du doigt par un groupe de 11 conseillers désormais majoritaires. Un groupe de conseillers de la majorité élue ayant rejoint les conseillers d'opposition.

H2O

VEYRIER-DU-LAC | Le maire "remet son mandat en jeu"

Le 19 Avril 2021

La situation politique est pour le moins tendue à Veyrier-du-Lac depuis plusieurs semaines. Vote du budget refusé à deux reprises, quatre démissions d'adjoints, sept conseillers de la majorité qui rejoignent les quatre minoritaires pour créer un nouveau groupe ; l'avenir du maire Thomas Terrier semblait incertain.

H2O

VEYRIER-DU-LAC | Un cycliste percute un abribus et se blesse gravement

Le 25 Février 2021

Un grave accident de vélo s’est produit en bordure de la RD 909 à Veyrier-du-lac ce jeudi 25 février vers 17h. Le drame a eu lieu sur la future nouvelle portion cyclable (pas encore achevée), très critiquée dernièrement par les usagers qui s’inquiétaient d’y voir des abribus au milieu des voies de circulation.

H2O

VEYRIER-DU-LAC | Un cycliste percute un abribus et se blesse gravement

Le 25 Février 2021

Un grave accident de vélo s’est produit en bordure de la RD 909 à Veyrier du lac ce jeudi 25 février vers 17h. Le drame a eu lieu sur la future nouvelle portion cyclable (pas encore achevée), très critiquée dernièrement par les usagers qui s’inquiétaient d’y voir des abribus au milieu des voies de circulation.

H2O

VEYRIER-DU-LAC | Visite surprise de la secrétaire d'État Sophie Cluzel

Le 31 Décembre 2020

La secrétaire d'État Sophie Cluzel, en charge des personnes handicapées, s'est rendue dans la soirée de ce jeudi 31 décembre à la maison Saint-Alexis de Veyrier-du-Lac.

H2O

VEYRIER-DU-LAC | Le dossier de licence n’arrive pas en mairie, la préfecture envoie les gendarmes fermer le restaurant !

Le 15 Juillet 2020

Coup de chaud à la nouvelle adresse bistronomique les pieds dans l’eau, entre la D909A et le quai de Chavoire à Veyrier du Lac. Le restaurant « L’amandier » bien connu des Hauts-Savoyards, récemment renommé « 1801 Monsieur Bleu » a connu un week-end du 14 juillet explosif...

H2O

VEYRIER-DU-LAC | La plage de la Brune est devenue non-fumeur !

Le 14 Juillet 2020

La première plage non-fumeur autour du lac d’Annecy ! L’information était passée inaperçue...

H2O
1